" En observant le travail et l’œuvre d’Astor Piazzolla j’ai réalisé qu’il me fallait, dans un premier temps, prendre un chemin parallèle au sien. Cette démarche qui part de la musique populaire, folk et qui va vers la musique, non pas sérieuse parce que je pense  que toute  bonne musique est
sérieuse, mais la musique précise, orchestrée, pensée … écrite." (Richard Galliano).

 

Galliano – L’exil et la rencontre

 

Né en 1950, Richard Galliano est un accordéoniste et bandonéoniste virtuose. Jazz, tango, musette, classique : Il a pratiqué, et intégré, des genres musicaux extrêmement variés : d’abord accompagnateur de Claude Nougaro puis passeur du compositeur argentin Astor Piazzolla, il a par la suite collaboré avec d’innombrables artistes et orchestres parmi lesquels Charlie Haden, Michel Portal, Paolo Fresu, tant d’autres.

Galliano est également un compositeur prolifique, – il a notamment écrit plusieurs concertos. Et a même rédigé, avec son père, une méthode d’accordéon...

 

 

« Exils », le récital qui sera donné à Tournai, est la dernière création de Richard Galliano.

C’est l’errance, ici, que chante l’accordéon, instrument-monde :

« L’accordéon, a toujours été l’instrument de prédilection des exilés, des marins, des Auvergnats arrivant à Paris, dès la fin du XIXème siècle, suivis de près par les Italiens. On assista alors à la naissance du « Bal Musette » autant dans les faubourgs de la capitale française qu’à sa périphérie (Belleville, Montmartre, Ménilmontant, …). On retrouve ensuite un dérivé de la polka musette dans la région Nordeste du Brésil avec le forro, en Argentine, le temps d’un tango, avec son cousin le bandonéon, ou encore en Amérique du Nord avec le blues du pays Cajun. »

Exils chante l’errance fondamentale, – mélancolique mais aussi avide de rencontres –, qui peut aussi bien être celle d’un parcours musical. Le spectacle de Galliano adresse également un salut amical et chaleureux à « ceux des aimés que la vie exila ».

C’est un grand artiste que la cathédrale accueillera ce 2 septembre, pour un récital à la fois virtuose et empreint de poésie.

 

 

 

"... l'enfance retrouvée à volonté, l'enfance douée maintenant, pour s'exprimer, d'organes virils et de l'esprit analytique qui lui
permet d'ordonner la somme de matériaux involontairement amassée " (Charles Baudelaire) – Richard Galliano en concert avec
son père (en 1958)

 

 

musiCA organise ce concert en coproduction avec les [rencontres] inattendues  .